Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
tribulations du Sud de la France

Du producteur au consommateur, le sapin bio made in Ariège est un cas unique en Europe

26 Août 2019, 20:34pm

Publié par Vanz

Depuis six ans, Michel Vuillier travaille à la culture de sapins bio à Belloc, tout près de Saint-Girons.
 

Sur les 100 hectares de son exploitation, on compte déjà près de 550 000 sapins. D’ici quatre ans, l’homme espère en cultiver un million.

Sur cette terre couserannaise, la météo se prête bien à la culture de sapins. Depuis 14 générations, Michel Vuillier vit dans cet espaces sauvegardé. C’est dans un esprit de respect de l’agriculture biologique qu'il a décidé de se lancer dans le sapin bio.

La différence avec un sapin basique: une nuance de couleurs qui montre que les arbres n’ont reçu aucun traitement chimique, ni phytosanitaire, ni insecticides, ni engrais.

Il faut compter six années pour faire les premières récoltes. A Belloc, on vend principalement dans un circuit court. En Ariège ou en Haute-Garonne.

Une quarantaine de sapins sont ainsi partis vers Saint-Gaudens après une commande la mairie. D’autres ont fait le trajet jusqu’à Nice, pour une commande exceptionnelle.

Petit à petit, la qualité et l’innovation de Michel Vuillier font recette. 5000 unités ont ainsi été vendues cette année.

L’avantage dans cette entreprise, c’est aussi que les revendeurs peuvent venir directement dans la sapinière pour choisir les sapins qui conviendront le plus à la demande des clients. La gérante des Serres de Lescure, s’inscrit dans ce schéma.

C’est la première année qu’elle vend des sapins bio sur le marché de Foix. Des épicéas et des nordmann qu’elle conseille à ces clients dans le grand rush de Noël. «C’est primordial de bien leur expliquer d’où proviennent ces sapins»

De 10 à 30 euros, le panel de tarifs des sapins est assez vaste afin que le consommateur s’y retrouve.

L’espérance de vie d’un sapin peut dépasser les trois semaines.
L’épicéa dégagera une odeur de citronnelle agréable mais perdra plus rapidement ses aiguilles que le nordmann. Cette dernière variété est excessivement demandée et distribuée en cette saison.

Voir les commentaires