Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
tribulations du Sud de la France

Ariège, la vallée de Vicdessos

30 Avril 2020, 14:41pm

Publié par Vanz

En vallée de Vicdessos, 85% du territoire est géré par l’Office National des Forêts.

Des vallées souvent encaissées, des pentes vertigineuses et des forêts peu praticables où les rares habitats sont aujourd'hui des maisons en viager ...

Pour pallier à ces inconvénients, un chantier original vient de débuter dans la forêt de Goulier: il s’agit d’une coupe d’éclaircie un peu particulière car elle fait intervenir la traction animale en lieu et place des traditionnels engins forestiers.
 

«Nous avons ici un vrai enjeu environnemental, paysager et qualitatif, explique le responsable de l’unité territoriale Val d’Ariège-Pays d’Olmes. Ce mode de débardage a moins d’impact visible sur le milieu»

Une volonté affichée de l’ONF de jouer la carte du développement durable et de l’économie de proximité puisque l’on a fait appel à des partenaires locaux, que ce soit pour le bûcheronnage ou pour le débardage, remis au goût du jour dans la vallée par un jeune agriculteur installé à Miglos.

Cette pratique ancestrale est particulièrement bien adaptée à la montagne ariégeoise.

«Nous sommes ici au cœur du Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises, dans une forêt domaniale traversée par le GR 10, créée artificiellement à la fin du XIXe siècle pour lutter contre les problèmes d’érosion.

Ces sont des parcelles de résineux, plus exactement de mélèzes, une essence introduite dans les Pyrénées à cette époque-là.

C’est un bois particulièrement recherché pour les charpentes et les menuiseries d’extérieur. Il se récolte ici mais il part ensuite en Catalogne sur de petites unités de sciage.

Dans le cadre de nos missions de gestion, nous sommes obligés de réaliser ces coupes pour améliorer les peuplements.

Pour une coupe aussi difficile d’accès et de si faible rendement (entre 150 à 200 m3), il est préférable de faire intervenir la traction animale
» poursuit le technicien ONF.

Sur place, Alexandre équipe Pompon son cheval et sa mule poitevine de trois ans: collier, traits et palonnier pour attacher les billes de bois.

«C’est mon premier chantier, jusqu’à présent je travaillais en traction animale exclusivement sur mon exploitation. C’est une spécialité que j’essaie de développer»

Un travail propre et économique qui devrait faire des émules.

Voir les commentaires

Grand soleil sur la station d'Ax 3 Domaines

1 Avril 2020, 13:38pm

Publié par Vanz

Ils étaient plus de 3000 skieurs dimanche à avoir répondu à l’appel du «Blanc Tendance» sur les pistes des trois domaines de la station d’Ax.
 

Soleil radieux, neige agréable pour les  petits veinards qui ont fait le choix de skier sur les 80km de ce domaine balisé, travaillé par des professionnels: tous les soirs dès la fermeture des pistes et le matin très tôt avant l’ouverture, les techniciens et les dameurs se mettent en quatre pour le plus grand plaisir des skieurs.

Le bilan de cette première partie d’hiver n’est pas catastrophique bien que comme partout sur la chaîne Pyrénéenne, les chutes de neige se fassent un peu attendre (Météo France en prévoit pour le week-end prochain), le directeur de la station est plutôt satisfait.

Cette année, mise à part une antenne de neige de culture supplémentaire sur la piste Savis, il n’y a pas d’importantes nouveautés sur la station qui a orienté ses investissements dans l’entretien des remontées: pas moins de 600 000 euros pour maintenir l’état des remontées mécaniques et la sécurité des équipements proposés au public.

Une station très cosmopolite où l’on parle beaucoup anglais, espagnol ou catalan sur les pistes… ce qui a poussé Bénédicte Sainas, championne paralympique aux côtés de Pascale Casanova, à ouvrir cet hiver l’école de ski internationale d’Ax 3 Domaines où les leçons peuvent être dispensées en français bien entendu mais également, cerise sur le gâteau, en anglais ou en espagnol.
 

Voir les commentaires